Deuxième mission 2018

Visite à Tekamourett

Le président a découvert ce village en mai 2018, guidé par une des femmes de la coopérative qui vendait des objets d’artisanat, au milieu de nulle part, au bord de la piste qui mène d’Akjoujt à El Medah. Elles nous expliquent que leur village se situe à 3 Km à vol d’oiseau et qu’il manque de tout. Nous décidons de les ramener chez elles et de faire une première estimation de la situation.

L’école est en mauvais état malgré les efforts des habitants pour la garder opérationnelle. Malheureusement, comme dans de nombreux villages, l’enseignant fonctionnaire n’assure sa fonction que très épisodiquement. Conséquence, les familles se rapprochent de village où les enfants ont une scolarité plus “régulière“, le village se vide et le nombre de scolarisé en baisse va immanquablement amener à la fermeture de l’école.

Nous distribuons un kit complet de fournitures scolaires à chaque enfant scolarisé ou à leur famille présente soit pour les 57 enfants une dotation comprenant trousses, stylos, crayons noirs et couleurs, gomme, taille-crayons, ciseaux, équerres, rapporteur, compas et 3 cahiers). L’accueil très chaleureux s’est poursuivi par des petites invitations dans chaque habitation parfois ponctué de youyou et tamtam à l’initiative des petites filles qui avaient ainsi l’occasion de nous remercier de de leur avoir donnée des poupées. Les garçons ont reçus de modèles réduits de voitures.

VOIR EN IMAGE

Aménagement du local en posant le carrelage dans les sanitaires et en bornant le terrain attenant aux bâtiments

 VOIR EN IMAGES

Visite du cimetière militaire français à Atar où Officier, sous-Officier, soldat français et frères d’arme africains ayant combattus côte à côte sont inhumés.

VOIR EN IMAGE

En allant à Tekamourett nous faisons halte à la Gelta de Gervef, après 4h d’une piste éprouvante. Un bon thé préparé par Maaloum et une fricassée de poulet aux oignons confits accompagnés de coquillettes préparées par Philippe nous redonnent un peu d’énergie

VOIR EN IMAGE

La source de Tizigui coule toute l’année. Pourtant le débit bien ralenti alerte sur les limites des forages sur le plateau du “grara“, en amont du versant. Si le prélèvement s’accroit, ce point d’eau ancestral utilisé par les nomades et leurs troupeaux va se tarir.

VOIR EN IMAGE

La piste nous joue des tours et ne pardonne pas une erreur de conduite. C’est l’ensablement et 1h d’effort pour en sortir. Merci Maaloum.

Philippe garde la tête froide en toutes circonstances, mais les pieds…..

VOIR EN IMAGES

Visite de l’Oasis de Tezert, entre Atar et Seguelill.

VOIR EN IMAGES

Un groupe de femmes de la commune sans ressources se sont mobilisées et cherchent toutes les solutions à mettre en pratique pour subvenir aux besoins de leur enfants Le nouveau et jeune Maire dynamique d’Ain Ehel Tayaa, Mohamed Ely Ould CHEINOUNE, nous fait visiter la nouvelle installation qu’il a réalisée pour la coopérative créée par ces femmes. Elles nous montrent leur travail sur le métier à tisser les tapis et les autres réalisations. Philippe ramène un tapis en fibre de palmier brodés de laine et fils.

VOIR EN IMAGES

Tri et préparation des jouets et vêtements pour les enfants et familles qui participent à la réalisation de la réception en l’honneur de l’équipe de Bo Travail qui tourne un documentaire « un train pas comme les autres »

L’école de Madher Tiberguent, construite par l’ONG en 2012-2013 accueille 52 enfants. Elle a été conçue pour regrouper les enfants des villages alentours dont l’école devait fermer. Nous profitons de l’occasion de la distribution de fournitures scolaires pour faire venir les enfants de Raguet Yaghef (à 5 Km). Pour cela un “ramassage scolaire est organisé par un villageois. La démonstration est faite que cela est possible et à moindre coût. Les 17 enfants présents ce jour de rentrée recevront le pack complet avec ceux de Madher

La visite de Terjitt était prévue pour faire découvrir cette oasis aménagée à Philippe. Nous y amenons “Bo Travail“, l’organisation matérielle ayant été prise en charge par Mohamed, le Mai d’Ain Ehel Tayaa.VOIR EN IMAGES

Le chef du village, Hadramy a refusé d’organiser la réception pour honorer la venue de “Bo Travail“. Nous mobilisons alors quelques personnes fidèles et dévouées pour fournir et monter une Khaïma (tente), apporter les ustensiles de cuisine et préparer le repas. Maaloum et Philippe partent avec la voiture dans la badiya (terre de pâturage) pour trouver un mouton qui sera acheté à un éleveur. Ely Salem et Djah apportent leur aide pour monter la tente, et surveiller le local pendant le tournage et la distribution. Le soir venu, tout le monde se retrouve sous la tente pour déguster le méchoui préparé par Fatimetou, Metou, Mariem et Hemdou. La soirée est animée par deux musiciens traditionnels amenés par le maire adjoint et tout le monde se détend au son du tam-tam et des youyous en regardant danser la petite fille de Seyda. Entre deux moments forts de la soirée, Philippe reprend ses distributions de jouets et de vêtements. Merci à tous de ce joli moment de convivialité et de solidarité.

VOIR EN IMAGES

Nous profitons d’être à Atar à Noël pour apporter un lot de jouets et de jeux d’éveil à l’église destinés aux enfants du centre d’handicapés que les sœurs religieuses ont créés en ville. Comme l’an passé ces dons aideront au développement de ces enfants qui cumulent les difficultés dans un environnement déjà difficile.

VOIR EN IMAGES