MISSION 2011

2011 en images

Mai 2011 

La mission effectuée en mai 2011, a permis de présenter les plans de construction de l’école de Madher Tiberguent. Le Hakem (Prefet) à visiter la petite classe rénovée en décembre, et pris connaissance des besoins pour les 4 ans à venir.   

Une deuxième réunion, au siège de la Préfecture a aboutie à la validation du projet et l’autorisation d’engager les travaux à été donnée.

Les villageois ont été réunis dans l’école et ont pu voir les plans au tableau. Le plan de charge pour préparer le chantier est maintenant connu de tous et est placé sous la responsabilité d’ Hadramy , le Chef du village.

Octobre 2011 :  il s’agit principalement de réceptionner le camion de 40 mètres cubes de dons collectés depuis 18 mois parti de France le 21 octobre, d’autant que les démarches administratives n’ont pas été effectuées par les personnes qui s’y étaient engagées.

Nous corrigerons la situation en 24 heures grâce à la médiation du Hakem (Préfet) d’Atar  Il convient de souligner la grande compréhension et la réactivité des services douaniers tant à Nouadhibou qu’à Nouakchott.

Merci à tous, car cela à permis la livraison du matériel attendu à la maternité d’Atar et de commencer les premiers aménagements autour de l’école de Madher Tiberguent.

Décembre 2011/janvier 2012 :

la mission avait 5 objectifs :

1 – se projeter sur le département d’Oujeft, évaluer les besoins scolaires sur la ville chef lieu  et sur la commune d’el Medha. Nous pourrons réaliser ces points sur les localité de Femragh, El Medha, Leïghleitat, Aguassar et Tenemerout. Au-delà de l’accueil très chaleureux qui nous a été réservé, Philippe et Dominique, nouveau venu sur le terrain ont pu mesurer toute la reconnaissance des villageois lors des distributions de vêtements, de jouets ou les remises de fournitures scolaires et des livres de bibliothèques dans les écoles.

Des dictionnaires et des manuels scolaires ont été remis aux enseignants afin de leur apporter des supports de cours complémentaires assurant ainsi une meilleure démarche pédagogique en français devant les élèves.

Au collège/Lycée d’Aoujeft, accompagné de notre ami Mohamed Ahmed, IDEN, nous livrerons et installerons deux ordinateurs, des livres de bibliothèques, des dictionnaires et des manuels scolaires. Malheureusement, comme nous l’avons indiqué au Hakem, les locaux doivent être correctement entretenus pour permettre les dons des matériels et objets restants prévus.

2 – Contrôler l’état de la petite classe rénovée en 2009 à Graret Leghtar (zone zarga) afin d’y installer un poste de santé. Cette nouvelle activité pour l’association résulte de la signature d’une convention avec le Ministère de la santé. Ce village ayant 2 classes « programme 6 », la petite bâtisse peut être réaffectée, d’autant qu’il n’y a pas de poste permanent de santé dans un rayon de 30 kilomètres alentour.

L’absence du directeur d’école et des clefs nous obligent à remettre à plus tard cette installation. Les contacts et le dialogue permanent avec le DRASS et le directeur de la santé à Atar devraient faire aboutir de projets en 2012.

3 – Finaliser les plans et les modalités d’organisation du chantier de construction de la future école de Madher Tiberguent. Nous rencontrons enfin le Wali avec qui les échanges ont été très constructifs. Après le Hakem, nous obtenons le feu vert de la plus haute autorité de la région. Dons dès le printemps, une école neuve commencera à voir le jour dans ce village où déjà quelques familles, apprenant le projet ont rejoint les habitants historiques. Bienvenue à eux.

Nous installons des bureaux dans la classe actuelle permettant à 18 enfants (au lieu de 12) de travailler assis sur des chaises et dans des conditions acceptables.

 4 – Nous avons pu contrôler l’installation des lits livrés à la maternité d’Atar au cours de la visite de l’hôpital voulue par le Directeur et en présence de l’adjoint du Wali (gouverneur) de l’Adrar. Une expression des besoins de cet établissement nous a été remis. Nous la tenons à disposition des lecteurs qui ont des connaissances en milieu hospitalier.

  5- Retourner à Seguelill pour y effectuer une évaluation précise des besoinsconformément à l’engagement pris au printemps avec le chef du village. Reçu par Baha, chef du village, nous avons remis vêtements, jouets,dictionnaires, fournitures et manuels scolaires. La distribution de chocolat et de tartines de confitures ont fait la joie des enfants. Une partie du mur de l’école commence à se désolidariser du bâtiment. Il faut intervenir rapidement avant l’hivernage. Le reste des travaux devra faire l’objet d’un projet à part entière.

 Maloum M’HEÏDA, est reconduit pour la 3eme année dans ses fonctions de délégué. Les documents sont signés en présence du chef de village Hadramy ABEÏD, du président de parents d’élèves Ely Salem et des élèves car les cours avaient repris.

 2010 :

Juin 2010 : Evaluation des besoins sur 4 villages. Nombreuses réunions de travail avec les décideurs institutionnels dans l’Adrar et à la capitale. Développement des liens avec l’ONG Assistance-Education. Structuration des moyens de fonctionnement de l’association : équipement et formation du délégué nommé en janvier, inventaire et reconditionnement des dons en stock.

Décembre 2010 : 

Rénovation de l’école de Madher Tiberguent endommagée par les pluies de la « saison d’hivernage ».

Réfection d’une partie du crépi extérieur, consolidation et scellement des fenêtres, fixation des tableaux de classe, fabrication d’étagères pour la bibliothèque, réfection du sol (ciment-peinture), réparation du mobilier.

Etude détaillée des besoins exprimés par les responsables de l’oasis d’Agueny, en vue d’un projet de reconstruction de l’école.

  Enfin, comme chaque fois, la famille BALLA CHERIF a été à nos côtés. Nous souhaitons bon rétablissement à LIMAM et un grand merci à Bouya, Alyoun, Bouyahmed, Fatimata, « Maman », Khalla, Moctar, Abdoulaye, Sow, « Papa », Hadrami, Zeïdane…..et toutes celles et ceux que nous ne pouvons citer ici mais qui nous ont aidés et si chaleureusement accueillis. Ils doivent savoir combien notre reconnaissance et notre affection est grande à leur égard