MISSION 2015

2015 en images

 

Les missions se déroule du 7 juin au 6 juillet et du 7 octobre au 5 novembre 2015 . Les conditions climatiques ont été éprouvantes tant les températures ont été élevées et le vent tempétueux une bonne moitié du temps lors de la 1ere mission. Ces conditions extrêmes ont quelque peu retardée l’exécution des travaux et dans certains cas n’ont pas permis de les réaliser. En octobre, ce sont les orages violents qui ont posés problèmes.

 L’objectif prioritaire était de terminer et d’ouvrir le poste de santé de Graret Leghtar sur le secteur “Zarga“. Par ailleurs, l’assemblée générale des adhérents avait votée à l’unanimité l’acquisition d’un local “en dur“ à Madher Tiberguent. La mise en œuvre des premières améliorations et la sécurisation du site était au programme.

Enfin, un cours séjour à El Medah devait permettre de s’assurer que le projet de poste de santé à Temenerout pouvait être programmé en 2016 sans trop de mauvaises surprises.

 Mais il a fallu intervenir d’urgence sur l’école de Madher Tiberguent endommagée par les intempéries : toit détérioré avec fuite dans la classe, système photovoltaïque détruit par le vent.

 La mission & les travaux :

Nous avons passé deux jours à Nouakchott pour acheter les matériels nécessaires aux travaux programmés pour cette mission.

 Première difficulté qui se confirme, le taux de change très bas consomme la totalité du budget prévu pour l’année. Il ne sera pas possible d’engager un nouveau chantier en 2015.

 Conséquence immédiate, le choix d’un système photovoltaïque pour le poste de santé est abandonné. Il sera équipé d’un groupe électrogène suffisamment puissant pour éclairer la pièce et alimenter un ordinateur et les équipements que des praticiens de santé pourraient utiliser sur le site (dentiste, médecin, etc..).

 Sur le chemin d’Atar, nous faisons un arrêt à Akjoujt chez notre ami Arda, Directeur Régional de l’Education Nationale, pour détailler les activités que nous pourrions développer dans les 27 écoles de l’Inchiri. C’est aussi l’occasion de faire fabriquer le portail et le portillon du siège de l’ONG en RIM par le forgeron Matala qui a fait un énorme travail en deux jours.

 Après une journée à Madher Tiberguent pour prendre les outils et équipements pour le poste de santé, nous partons à Atar afin d’acheter le reste des matériaux, prendre contact avec le Wali, le DRAS pour présenter les axes de la mission. Les autorités chargées de la sécurité sont informées de notre séjour et du périple des prochains jours.

ZARGA

Nous sommes à pied d’œuvre à Zarga. L’accueil du chef du village n’est pas des plus chaleureux et nous constatons que l’auxiliaire de santé qui devait être présente en particulier pour être formée à la gestion des stocks et à la comptabilité du site, est partie pour Nouakchott. C’est la 3eme fois que cela se produit et cela avec l’accord du chef de village qui ne nous a pas prévenus.

 Les travaux d’électrification sont engagés de suite : construction d’un petit abri pour le groupe réalisé par Djah (le maçon), pose des câbles, interrupteurs, prises et ampoules par Philippe. Réparation du carrelage et montage des meubles. Peinture extérieure pour identifier le lieu de loin. Le 15 le site est prêt.

CHINGUETTI

Nous partons pour Chinguetti et nous emmenons trois malades dont deux sont très affaiblis et qui toussent  fortement. Nous prenons les précautions d’usage car suspectons un début de tuberculose. A l’hôpital espagnol, Amanda le médecin diagnostiquera une pneumonie aiguë.

Le Hakem de Chinguetti nous reçoit. Le président expose les difficultés, réalisations et propositions pour faire fonctionner correctement le poste de santé. Il explique pourquoi les médicaments n’ont pas été achetés.

Le Préfet, entouré de son équipe et du chef de tribu qu’il a convoqué, prend immédiatement les décisions qui s’imposent :

– L’auxiliaire du village, Taghla, sera remplacée par deux personnes volontaires, un homme et une femme qui entreront en formation de 45 j dès l’automne à l’Hôpital de Chinguetti.

– Le chef de tribu est chargé de corriger les dysfonctionnements au sein du village où le chef de village, Zeidane, est fortement contesté et n’assure plus la cohésion d’ensemble de la communauté, mais semble agir pour son propre compte.

– L’agrément à la CAMEC a été validé, nous achèterons les médicaments et nécessaires de soins, formerons les auxiliaires à la gestion de site au cours de la prochaine mission.

 Enfin, le principe d’une petite cérémonie d’inauguration est acté, ce qui devrait permettre de réunir tous les acteurs de ce secteur et de rappeler les principes de fonctionnement et d’entraide que porte l’ONG.

LOCAL – MADHER TIBERGUENT

Notre maçon a refait l’étanchéité des toits des 3 bâtiments, refait le crépi des murs d’enceinte et déplacé l’un d’entre eux pour permettre l’alignement de la structure, le creusement d’une fosse septique et la construction de toilettes sans casser le garage traditionnel. Un mur de séparation avec l’ancien propriétaire a été construit. Maloum s’est occupé du raccordement au réseau d’eau courante.

 Durant 3 jours par une chaleur infernale et sous le vent violent, nous déménageons l’ancienne réserve (la case construite près de chez Hadramy) devenue insalubre et obsolète. Les termites ont endommagés 26 cartons de déménagement essentiellement de livres, mais aussi de vêtements et un de fournitures scolaires (cahiers). Les dégâts sont moins importants que l’on craignait, car pour la plupart, seuls les cartons sont infectés, pas le contenu. Par précaution, aucun objet ne sera ramené dans les nouveaux locaux et les dons conservés seront distribués lors de la prochaine mission.