SITUATION GEOGRAPHIQUE

csm_carte_mauritanie_afrique_ratio_39a0a1fd16

Présentation de la Mauritanie

 Carte d’Identité :

Nom officiel:            République islamique de Mauritanie (MR)

Capitale                    Nouakchott

Langue                   officielle arabe, le Ouolof, le peul et le Soninké comme langues nationales.

 Le français est enseigné dès l’école élémentaire, obligatoire dans les matières scientifiques et économiques

 Unité monétaire       Ouguiya (MRU) en moyenne 38 Mru/1 €

Population                3 979 000 (estim. 2017) soit  3,78 habitants / km²

Superficie(km2)      1 030 700 (1,8 x la France) 3e pays le plus grand d’Afrique après le Niger et le Mali.

 Situation géographique :

Bordée  au nord par le Sahara occidental et l’Algérie, à l’est et au sud-est par le Mali,au sud par le Sénégal, la Mauritanie s’ouvre à l’ouest sur l’océan Atlantique sur une façade de 600 km. La Mauritanie est un pays saharien dans sa grande majorité, sahélien dans le sud. C’est donc le désert,de sable et de pierre, qui domine la géographie.La plus haute« montagne » du pays, avec ses 915 m d’altitude, se trouve dans le nord, à côté de Zouérate, connue pour ses mines de fer. Sa position entre le 15e et le 27e degré de latitude nord en fait un pays de contact et de transition entre le désert saharien (70 p. 100 du territoire), Au nord, et les steppes sahéliennes, au sud.

La Mauritanie est une des régions les plus chaudes du monde, la température peut dépasser 44°C en mai-juin et descendre en dessous des 10°C en janvier et février. De juin à octobre, s’étend la période des pluies: très occasionnelles et subissant l’alizé continental, sec et chaud au nord du 17e parallèle. (où commence l’immense désert saharien).Les zones côtières plus tempérées profitent à la fois du passage du courant marin froid des Canaries, et de l’alizé en provenance de l’Atlantique, qui apporte un airplus frais et plus humide.La région du fleuve Sénégal (unique cours d’eau permanent de la Mauritanie) plus humide fait exception avec des précipitations un peu plus marquées.La Mauritanie est divisée en 13 régions appelées «wilayas» subdivisées en 53moughataa (départements). Au moment de l’accession à l’indépendance en 1960, la Mauritanie est devenue une république islamique.

Les Mauritaniens sont tous officiellement musulmans sunnites de rite malékite, mais en réalité le pays compte 99 % de musulmans. Ile xiste quelques petites communautés chrétiennes, mais aucun organisme religieux autre que musulman n’est reconnu.si la quasi-totalité des Mauritaniens est musulmane, ceux-ci ne sont pas tous arabes ni arabophones.De fait, les ethnies négro-africaines, les Tous couleurs, les Sarakolés, les Foulons, es Bambaras, les Peuls, les Wolofs et les Soninkés sont islamisés,mais ne se sont pas arabisés; ils ont conservé leur langues ancestrales.

Ressources – Economie :

Les principales productions sont le sorgho, le riz et le maïs dans le sud, les palmiers-dattiers des oasis en particulier en Adrar. Les cultures maraîchères se trouvent dans les petits champs et jardins ou dans les palmeraies des oasis.La culture du gommier est en nette régression. Autres ressources : le mil, le blé, l’orge,les pois, … Malgré les conditions climatiques difficiles, l’élevage demeure la principale activité des Mauritaniens dont la quête des pâturages est liée à la distribution des pluies.Le cheptel s’élève à 2 million de dromadaires, plus de 10 millions d’ovins et de caprins et 4 million de bovins, soit 8 à 10 % du PNB

 La pêche est une source majeure de revenus en Mauritanie : elle représente aujourd’hui 6 % du PIB et 40 % des recettes d’exportation. Les eaux territoriales mauritaniennes sont considérées comme les plus poissonneuses au monde. La Mauritanie s’est dotée d’une flottille nationale de pêche industrielle et dispose d’installations frigorifiée. Cependant, l’arrivée en nombre de flottilles ultra-modernes à haute productivité risque, à terme, de réduire à néant les ressources halieutiques du pays Aussi, le pays a pris des mesures avec les pays de l’Union européenne. Les mines n’en emploient guère plus de 5 % de la population active et cependant,elles représentent la deuxième grande activité économique du pays

Les indicateurs économiques :

PIB 5,06 milliards USD (estimation 2018 )
PIB (croissance annuelle) 3,0 %
PIB par habitant 1.274 (USD)
Endettement de l’Etat (en % du PIB) 79,892 %
Taux d’inflation 3,7 %
Croissance démographique 2,32 % / an
Espérance de vie 64,30 ans (2016)
Taux de natalité 32,31 ‰ (2014)
Indice de fécondité 4,30 enfants / femme (2013)
Taux de mortalité 10,90 ‰ (2013)
Taux de mortalité infantile 72,00 ‰ (2013)
Taux d’alphabétisation 62,64 % (2015)